Résumé Serie Eau Vive Extrême Québec !

 

OK, THIS ARTICLE IS IN FRENCH. I USUALLY MAKE THE EFFORT TO WRITE IN ENGLISH, BUT WITH THIS ARTICLE I'M AiMING AT FRANCOPHONES FROM QUEBEC. IF THERE'S A LOT OF DEMAND I'LL WRITE AN ENGLISH VERSION.

SÉRIE EAU VIVE EXTREME QUEBEC

CETTE ANNÉE AVAIT LIEU LA TOUTE PREMIÈRE ÉDITION DE LA SERIE EAU VIVE EXTRÊME. L'IDÉE ÉTAIT SIMPLE, REGROUPER LES ÉVÉNEMENTS DE COURSE DÉJÀ PRÉSENTS DANS LA PROVINCE EN AJOUTER UN DE PLUS ET EN FAIRE UN CIRCUIT. LES COMPÉTITEURS ACCUMULENT DES POINTS À CHACUNE DES COURSES EN FONCTION DE LEUR CLASSEMENT. AU FINAL, LE KAYAKISTE AYANT LE POINTAGE LE PLUS ÉLEVÉ SE MÉRITE LE TITRE DE CHAMPION DE LA SÉRIE. LE VICTORIEUX, SE MÉRITE UNE PLACE À L'UNE DES COMPÉTITIONS DE KAYAK LES PLUS PROGRESSIVES DU MOMENT, SOIT, LE WHITEWATER GRAND PRIX !

NEILSON RACE

LE PREMIER ÉVÉNEMENT DE LA SÉRIE ÉTAIT LA NEILSON RACE. POUR LA 3E ÉDITION, LES ATTENTES DES PARTICIPANTS ET DES ORGANISATEURS ÉTAIENT ÉLEVÉES. CETTE COURSE SE DÉROULE SUR LA SECTION B DE LA NEILSON PRÈS DE SAINT-RAYMOND. POUR UN MAXIMUM DE SÉCURITÉ, LES PARTICIPANTS COURSENT EN ÉQUIPE DE 2. LE TEMPS S'ARRÊTE LORSQUE LES DEUX KAYAKISTES ONT FRANCHI LA LIGNE D'ARRIVÉE. ALORS QUE CERTAINS AVAIENT LES DOIGTS CROISÉS, ESPÉRANT UN NIVEAU D'EAU PERMETTANT UN MAXIMUM DE SPECTACLE ET DE DÉFI, D'AUTRES ESPÈRENT UN NIVEAU PLUS MODESTE QUI LEUR DONNERAIT LA CHANCE DE SE LANCER SUR LES FLOTS DE LA NEILSON. AVEC UN NIVEAU MOYEN, UN NOMBRE RECORD DE PARTICIPANTS ET DES ORGANISATEURS/BÉNÉVOLES/SPECTATEURS EN FEU, TOUT ÉTAIT EN PLACE POUR QUE CETTE ÉDITION DE LA NEILSON RACE REJOIGNE LES ATTENTES.

À LA VEILLE DE L'ÉVÉNEMENT, J'APPRENDS QUE MON PARTENAIRE NE SE PRÉSENTERA PAS. J'AI DONC DÛ PARTIR À LA RECHERCHE D'UN PARTENAIRE. APRÈS AVOIR FRAPPÉ À QUELQUES PORTES, JE RENCONTRE RYAN MCAVOY. ON NE SE CONNAÎT PAS, MAIS JE SUIS SEUL, IL EST SEUL, DONC ÇA SE PASSE. AVANT LE DÉPART DE LA COURSE NOUS N'AVIONS JAMAIS PAGAYER ENSEMBLE ET J'IGNORE SES CAPACITÉS. J'AI LEADER LA DESCENTE MON PARTENAIRE SUIVANT COMME UN CHEF. AVEC DE BELLES LIGNES PROPRES, POUR UNE TROISIÈME ANNÉE CONSÉCUTIVE J'AI MIS LA MAIN SUR LA 3E PLACE. 

AVEC UNE DESCENTE PARFAITE, CHARLES ARSENAULT ET EMRICK BLANCHETTE ONT FINALEMENT MIS LA MAIN SUR LA PREMIÈRE PLACE QU'ILS ONT PRATIQUEMENT ATTEINTE LORS DES DEUX ÉDITIONS PRÉCÉDENTES. BILLY THIBAULT CHAMPION EN TITRE DES 2 PREMIÈRES ÉDITIONS ET SON PARTENAIRE FRANÇOIS L.TREMBLAY ONT MIS LA MAIN SUR LA 2E PLACE.

 Charles Arsenault se propulse vers la première place

Billy Thibault franchissant la Double Drop

 

Rouge Challenge

Le deuxième événement de la série, organisé par Kayak pour la vie un organisme à but non lucratif visant la promotion du kayak d'eau vive dans la région de la rivière rouge, était le Rouge Challenge. Le but premier de l'événement étant de regrouper les kayakistes sur la rivière rouge tout en amassant des fonds pour la Halte Camping chute des Sept Soeurs ainsi que pour Fibrose Kystique Québec. Deux courses étaient au programme. D'abord, un contre-la montre en équipe de deux et ensuite un boater-cross regroupant tous les participants afin d'avoir une bonne dose de plaisir. Seul le contre-la-montre en équipe était comptabilisé pour la série. 

25 équipes hommes et 8 équipes femmes ont pris le départ pour cette course d'environ 4 minutes sur une section de rapides de classe III-IV. Pour une deuxième année consécutive Emrick Blanchette et Billy Thibault ont mis la main sur la première place. Le Rouge Challenge s'est avéré un moment clef dans la série. Comme deuxième événement celui-ci à s'éparé les hommes des enfants mettent la table pour une chaude lutte dans le top 5 pour la première place. 

25 équipes se mettent en place

Billy et Emrick franchissant l'un des principaux seuils de la section

Montréal en Eau-Vive

Le troisième événement de la série était le Montréal en Eau-Vive prenant place sur les fameux rapides Lachine. Cet événement était un peu particulier puisqu’en plus d'accumuler des points pour la série, le gagnant de l'événement se mériterait une place au Whitewater Grand Prix. Cet événement se démarque également comme étant le seul de la série ayant un volet Freestyle sur la mythique vague Maverick. La logistique de cet événement est un véritable défi que les organisateurs ont relevé avec brio. En effet, organiser une course de kayak est une compétition de freestyle au milieu du fleuve Saint-Laurent n'est pas de tout repos. Le niveau de compétition à cet événement était d'un cran plus élevé que lors des autres étapes puisque des athlètes de classe internationale tel que Dane Jackson, Mathieu Dumoulin, Bren Orton et Kalob Grady pour ne nommer que ceux-là, au meilleur de leur forme en vue du Championnat du monde à Ottawa, ont pris par à l'événement.

La compétition de freestyle se déroulait sur la vague Maverick, une vague rarement surfé de par sa difficulté d'accès. Les organisateurs de l'événement avaient prévu le coup, trois motomarines amenaient les compétiteurs vers la vague et les remontait une fois leur ride effectuée. La vague de Maverick ne donnait aucune chance au compétiteur donnant des difficultés à certains des kayakistes de grosses vagues les plus aguerris.

Maverick

La course se déroulait encore une fois sur un lieu mythique et peu fréquenté, soit les rapides de Saint-Catherine. Reconnus pour ses courants particuliers pouvant faire disparaitre des embarcations plusieurs compétiteurs étaient nerveux à l'idée de compétitionné sur ces rapides, mais tout en été excité par le format de la course. Boater cross en plusieurs rounds, le départ se faisant à partir d'un bateau du saute mouton. La course se termine 1-2 minutes plus bas dans un contre-courant très turbulent. Les images parlent d'elle même.

MTL Eau-Vive 2015 BoaterX Finals from Montreal en Eau-Vive on Vimeo.

Avec une bonne performance dans les deux compétitions Mathieu Dumoulin à prit la première place, suivi de Kalob Grady. Ces deux compétieurs sétant déjà mérité une place au Whitewater Grand Prix, la récompensse à été donné au compétieur ayant terminé en troisième place, un kayaksite de la région de Montréal. Sebastien Clermont qui se mérite cette invitation, une place bien mérité pour ce compétiteur qui dominait la vague de Maverick. Dans mon cas l'événement fut une leçon d'humilité face à mes aptitudes en freestyle.

 

Slalom 7 soeurs

Dernère événement de la Série, la première édition du Slalom sur les 7 chutes de la rouge n'a pas déçu. Avant l'événement, la lutte pour la première place est toujours très serrée. Un parcours d'une grande qualité monté au travers une super  section de chutes de classe V a donné un maximum de plaisir et de défi au participant et un maximum de spectacle pour les nombreux spectateurs. Avec les quelques portées disposées sur le parcours, les compétiteurs n'avaient pas le droit à l'erreur. Manqué une de ces portes ajoutait une pénalité de 50 secondes au chrono. Le clou du spectacle était sans aucun doute la troisième chute. Celle-ci étant difficile à négocier de par son approche, de par sa auteure et de par la taille du trou au bas de celle-ci. Il fallait un ''boof'' parfait pour franchir cette chute et passé dans la porte disposé directement après l'atterrissage.

 

 

 

 

 

J'était très satisfait de ma performance, deux bonne descentes sans bavures majeures, ce fut bon pour la 5e place. Au final, Charles Arsenault avec une descente A1 a pu mettre la main sur la victoire. 

Cette première place à permis à Charles Arsenault de couronner une excellente saison et de mettre la main sur la convoitée invitation au Whitewater Grand Prix ! On lui souhaite la meilleure des chances ainsi qu'a Seb Clermont qui représenteront le Québec à cette compétition. On se revoit l'an prochain, on l'espère, pour une deuxième édition de la série !



 

 

Leave a comment